Déroulement des obsèques catholiques

 

Pourquoi des obsèques catholiques ?

A travers la célébration des funérailles, les chrétiens veulent accueillir dans la foi et l’espérance l’événement de la mort et du deuil qui s'ensuit. 
La cérémonie catholique des funérailles a pour but de rendre hommage au défunt et de prier pour lui. Elle est l’occasion du rassemblement de sa famille et de ses amis, parfois de retrouvailles et même de réconciliation. Elle aide les uns et les autres à commencer le deuil avec un regard d’espérance.
Les obsèques religieuses sont néanmoins parfois demandées par des personnes qui reconnaissent leur distance par rapport à la foi, mais qui ont gardé une certaine relation avec la religion, soucieuses de bien faire ou de respecter la volonté du défunt. C’est aussi l’attente d’une parole de compassion et d’espérance.

 

Qui va vous accompagner ?

Les premiers visages qui vont vous accueillir et vous guider sont les bénévoles laïcs de «l’équipe funérailles» de votre paroisse. Ce sont des hommes et des femmes envoyés par l’Eglise auprès d’autres hommes et femmes, pratiquants ou non, en souffrance. Leur première mission est d'être à votre écoute, vous qui êtes profondément meurtri, et d'entendre votre douleur, votre détresse, votre colère.

Cette mission d’accompagnement peut commencer dès la veillée de prière ou dès le temps de prière lors de la levée du corps et se terminer au cimetière par la prière accompagnant l’inhumation. Cette équipe pourra également vous apporter son soutien à la suite des funérailles pour vous aider à accepter et surmonter ce deuil et vous reconstruire.

 

Qui va célébrer la cérémonie des funérailles ?

La célébration des funérailles peut être conduite par un prêtre, un diacre ou un laïc. Le déroulement de la cérémonie ainsi que les rites sont les mêmes hormis, la célébration eucharistique.

Le prêtre, par le ministère qui lui est confié, est le seul qui peut célébrer l’Eucharistie et la cérémonie sera donc une messe. Le diacre est un chrétien ayant reçu par l’imposition des mains de l’évêque l’ordination sacramentelle du diaconat. Les laïcs sont mandatés par L’Eglise pour assurer la préparation des funérailles mais également en guider la célébration. Ils sont munis d’une lettre de mission délivrée par leur Evêque.

Lorsque la célébration eucharistique n’a pas lieu le jour des funérailles, elle se tiendra lors de la prochaine messe dominicale ou lors d’une messe célébrée spécialement pour les défunts pendant laquelle seront mentionnés leurs noms.

Sachez qu'il est tout à fait possible de demander qu’un prêtre extérieur à la paroisse, un membre de votre famille ou un proche, célèbre les funérailles.

 

Funérailles catholiques et circonstances particulières

L’absence du corps du défunt : toutes les étapes de la cérémonie ont lieu, sauf celles en lien avec le corps : l’aspersion et l’encensement. Il est possible d’exposer une photo ou un objet personnel du défunt pour le représenter.

 

La crémation : si le défunt en avait exprimé le désir, des funérailles catholiques peuvent être célébrées. Il faudra au préalable que la famille confirme que le choix de la crémation n’avait pas été décidé en raison de motifs contraires à la foi chrétienne.

La célébration des obsèques étant centrée sur le corps, celui-ci devra être transféré au crématorium après la cérémonie. Il n’est donc que très exceptionnel, et sur autorisation de l’Evêque, de célébrer des funérailles en présence d’une urne.

 

Le suicide : autrefois, l’Eglise refusait le rituel des funérailles aux suicidés et entendait ainsi manifester sa réprobation  de voir supprimer inéluctablement le don précieux de la vie fait à chacun. Il en est autrement aujourd’hui et la famille devra échanger avec «l’équipe funérailles» pour décider si les circonstances de la mort doivent être évoquées ou tues dans les prises de parole.

 

La demande de célébration pour un non-baptisé : les personnes ayant manifesté très clairement avant leur décès le désir de se faire baptiser ainsi que les catéchumènes (adultes demandant et préparant le baptême) bénéficient d'une célébration identique à celle d’un baptisé. Lorsque cette manifestation est moins claire, certains diocèses acceptent qu’une célébration de funérailles soit néanmoins organisée avec un rituel différent. Par exemple, des gestes et rites directement reliés au baptême comme le rite de l’eau ou le celui de la croix n’ont pas lieu.

 

Préparer la cérémonie

La famille et les proches du défunt sont encouragés à participer activement à la préparation de la cérémonie, accompagnés et conseillés par les membres de «l’équipe funérailles» de la paroisse. En fonction de la personnalité du défunt, des circonstances de sa mort, et des attentes de l’assemblée, exprimez librement vos souhaits. Ceci aidera la personne qui conduira la célébration à adopter la tonalité qui vous convient.
 
Votre accompagnant, prêtre, diacre ou laïc, vous propose des gestes, des prières, des textes bibliques et des chants qui vous permettent d’exprimer au mieux votre foi, celle du défunt et sa personnalité.
 
Afin de vous aider dans ce travail, et sans aucunement prétendre se substituer aux conseils avisés des membres de «l’équipe funérailles», notre site, dans la rubrique "Créez votre livret de cérémonie", vous présente le déroulement de la cérémonie et vous propose textes, chants et musiques à sélectionner. 
 

Le déroulement de la cérémonie

La messe de funérailles, avec ou sans Eucharistie, se déroule en quatre temps
 
1) Le temps de l’accueil
Le temps de l’accueil est le moment accordé au souvenir du défunt. Il est important car il est l’occasion de lier l’assemblée avec la personne disparue et de se rapprocher au mieux de lui. Ce temps débute par un discours du célébrant ou d’un membre de la famille qui retrace la vie du défunt, ses qualités et ses engagements religieux. Il est important lors de ces mots d’accueil de dresser un portrait humain du défunt, et ne pas se cantonner à un curriculum vitae impersonnel. Vous pouvez débuter par des indications « objectives » de sa vie telles que sa date et lieu de naissance, sa situation familiale, etc. Vous pouvez ensuite poursuivre en évoquant ses centres d’intérêts et les moments forts de sa vie. Il est conseillé d’intégrer des anecdotes qui résument au mieux la personnalité du défunt afin qu’une grande partie de l’assemblée puisse s’identifier au récit.
Pensez à remercier toutes les personnes qui se sont déplacées pour ce jour et qui vous soutiennent depuis la disparition du défunt. Vous choisirez ensuite un chant d’entrée que vous entonnerez avant ou après ces mots d’accueil. 
Vient ensuite le rite de la lumière. Des cierges ou lumignons, allumés au cierge pascal, sont déposés pour entourer le cercueil. Ce passage peut être le moment pour les enfants et les plus jeunes de participer à la cérémonie en amenant eux-même les cierges.
Vous pouvez remplacer ou ajouter aux cierges une croix sur le cercueil, une photo du défunt, une bible, sa médaille de baptême ou un objet personnel. Il est aussi possible d’effectuer d’autres gestes, plus personnels tel que composer un bouquet de fleurs à plusieurs par exemple. Ce rite clôture le temps d’accueil.
 
2) Le temps de la parole
Le temps de la parole débute par la première lecture qui peut être tirée de l’Ancien ou du Nouveau Testament, des actes des apôtres, des lettres des apôtres ou de l’Apocalypse. Elle est lue par un proche du défunt ou un membre de l’assemblée. Ensuite un proche du défunt lit ou chante un psaume. Enfin, le prêtre, le diacre ou le laïc qui conduit la cérémonie lit un passage de l’évangile, suivie de l’homélie. Un texte profane tel qu’un poème ou un passage d’un livre cher au défunt pourra être lu durant le temps de la parole, mais il ne pourra pas remplacer un des 3 textes cités.
 
3) Le temps de la prière
Le temps de prière commence par la lecture des intentions (Prières universelles) par un ou plusieurs proches. Chaque intention est suivie par un refrain repris par l’assemblée. Ces intentions doivent être rédigées par vous-même. Vous pouvez demander conseil à l’équipe funérailles qui vous expliquera comment les formuler. Il existe des « exemples types » que vous pouvez choisir en famille, et modifier en fonction de la vie et de la personnalité du défunt. Si la messe est présidée par un prêtre c’est à ce moment qu’à lieu l’eucharistie ainsi que le Notre Père. Vient ensuite la quête. Celle-ci sera automatiquement reversée à la paroisse où ont lieu les funérailles. Elle permettra de subvenir aux besoins de l'église, du clergé et du diocèse. Par ailleurs, si vous souhaitez faire profiter une association caritative chère au défunt de la présence de nombreuses personnes, vous pouvez disposer au fond de l'église une urne pour un appel au don.
Si la messe est présidée par un prêtre, c’est à ce moment qu’à lieu la prière eucharistique qui sera suivie de la communion. Sachez qu’il est possible que l’assemblée reçoive la communion même si il ne s’agit pas d’une messe. Dans ce cas précis, les offrandes sont consacrées en amont de la célébration. Veillez à bien en discuter au préalable avec l’équipe funérailles.
 
4) Le temps de l’A Dieu
Ce temps représente le passage de la vie terrestre du défunt à la vie céleste auprès de Dieu. Avant l'A Dieu, un proche peut lire un dernier hommage à la personne disparue. Il peut être un témoignage personnel, la lecture d’un poème ou d’un texte. Le temps de l’A Dieu débute par l’absoute, qui est une prière de délivrance des pêchés se déroulant autour du cercueil. Le prêtre, le diacre ou le laïc qui conduit la cérémonie réalise l’encensement et l’aspersion d’eau bénite du corps du défunt en rappel du baptême. Puis ce sera à votre tour et à celui de votre famille de dire A Dieu au défunt en effectuant un acte de foi. Cela peut être une aspersion par chacun sur le cercueil. Les personnes non-chrétiennes ou souhaitant effectuer un geste personnel peuvent s’incliner devant le cercueil, poser leur main dessus ou y déposer une fleur. Vient ensuite le moment pour l'assemblée de dire A Dieu à la personne disparue. Une fois que les personnes de l’assemblée auront dit leur adieu, ils passeront vers vous et votre famille pour vous soutenir et vous exprimer leur amitié.
 
Au fond de l’église pourra être mis un registre de condoléances. Il permet aux personnes présentes d’exprimer une dernière fois leur soutien. Ils laisseront leurs coordonnées pour vous permettre quelques temps après la cérémonie de leur envoyer une lettre de remerciement et de gratitude.

 

Questions diverses

Les funérailles et les enfants
Dans le cas où des enfants participent aux funérailles d’un parent ou d’un proche, ils peuvent éventuellement participer à différents rites de la célébration comme le rite de la lumière. Dans le cadre des funérailles d’un enfant, d’un bébé ou d’un fœtus, la célébration se déroule de la même façon que pour les funérailles d’un adulte, à l’exception de la couleur liturgique qui sera le blanc, en rappel du baptême.
 
Don à la paroisse
Il est normal de proposer de faire un don, à la hauteur de ses moyens, pour manifester sa solidarité et contribuer à la vie quotidienne de la paroisse. Il est d’usage de faire un don de 100 à 300 euros à la paroisse.
 

 

 

Mots-clés : messe des funérailles - célébration des funérailles - célébration funérailles - deroulement messe funerailles - discours funérailles - homelie funerailles - ceremonie funerailles - cérémonie de funérailles - discours de funérailles - messe d enterrement - cérémonie enterrement - cérémonie d enterrement - messe d enterrement texte - discours d enterrement - messe d enterrement catholique - cérémonie enterrement catholique - discour pour enterrement - discour d enterrement - messe obsèques - célébration des obsèques - cérémonie obsèques - discours obsèques - cérémonie d obsèques - discours pour obsèques - discours pour des obsèques - liturgie des funérailles - liturgie funérailles - messe pour les défunts - messe pour defunt - faire dire une messe pour un défunt - messe funéraire - messe funérailles - tarif messe enterrement - prix messe enterrement - déroulement messe enterrement - organisation d obsèques - cérémonie décès funerailles - organisation funérailles - messe funérailles catholique - messe enterrement catholique - crémation catholique - obsèques - preparer obseques - les obsèques - ceremonie obseques catholique - organisation obsèques - préparer ses obsèques - comment organiser des obsèques - organiser des obsèques - organiser obsèques - organisation des obsèques - célébration funérailles chrétiennes - célébration des funérailles catholique - celebration funerailles catholiques - preparation messe de funerailles - célébrer des funérailles - célébrer les funérailles - organiser funérailles - organiser des funérailles - préparer un enterrement - organiser un enterrement - organiser enterrement - comment organiser un enterrement - cérémonie funéraire catholique - preparation funeraire - messe de sépulture